Séminaire sur la pédagogie du LMD à l’UCC

lmdL’Université Catholique du Congo (UCC) a organisé un séminaire de formation sur le système LMD pour tous les Professeurs et Assistants qui enseignent au sein de cette institution. Organisée du vendredi 16 au samedi 17 mars 2018, ce séminaire a permis aux participants de discuter sur l’importance et le processus d’application de ce nouveau système dans les enseignements qu’ils administrent aux apprenants.

D’entrée de jeu, le Secrétaire Général académique de l’UCC, le Professeur Jean Onaotsho, qui a animé la conférence inaugurale sur les « enjeux institutionnels et pédagogiques du système LMD à l’UCC », a révélé que l’ancien système (Graduat-Licence-DEA-Doctorat) ne permettait pas aux étudiants de cette Alma mater d’être acceptés facilement dans les universités étrangères pour effectuer leur troisième cycle. C’est ainsi que l’UCC avait adopté la convention de Bologne pour s’aligner au système LMD (Licence-Master-Doctorat), qui se fait accompagner de l’assurance qualité, un pilier auquel repose ce système, afin d’améliorer la qualité des enseignements et de la formation des apprenants.

En outre, le Professeur Jean Onaotsho a signalé que dans le cadre du système LMD, l’UCC a signé des partenariats avec certaines universités d’Europe, d’Amérique et d’Afrique, afin de permettre à cette institution de se doter des qualités dont elle a besoin. Dans la même perspective, l’UCC met en place des moyens financiers pour non seulement promouvoir les publications des professeurs et assistants, mais aussi enrichir sa bibliothèque en ouvrages, afin de favoriser les recherches des étudiants et des enseignants. C’est ainsi qu’il a recommandé à ces derniers d’envoyer, par le canal de leurs facultés respectives, les listes de leurs publications afin de les publier sous forme d’un miroir favorisant la richesse de la qualité de ces enseignants et chercheurs.

Avant de terminer son propos, le Secrétaire Général académique de l’UCC a recommandé aux enseignants de placer les étudiants au centre de leur formation, par des recherches et travaux scientifiques, et que les professeurs et assistants jouent le rôle d’accompagnateurs, afin de favoriser une meilleure application du système LMD. Dans la suite, des exposés ont été présentés dans le cadre de ce séminaire de formation sur le système LMD.

D’abord, le professeur Hyppolite Mimbu a abordé le thème portant sur « les nouvelles technologies dans le LMD » où il relevé la prise de conscience sur l’importance des TIC comme outils favorisant la pratique de la pédagogie éducative de ce nouveau système d’enseignement. Le conférencier a ainsi considéré les TIC comme facilitateur du système LMD et il a présenté les priorités de l’UCC dans leur application effective.

Ensuite, le professeur Idrissa a parlé de la « réforme des programmes en conformité avec le LMD ». Cela lui a permis de distinguer les architectures d’études de l’ancien et du nouveau système, de décrire les étapes de la réforme et d’évaluer les programmes existants. Il a également présenté les avantages du système LMD, les préalables pour sa meilleure application, ainsi que les dispositions réglementaires pour cette réforme.lmd2

Enfin, le professeur Paulin Kalala a conduit les participants à réfléchir sur « comment fonctionne l’apprentissage dans le cerveau : quelles implications sur la didactique universitaire ? »

Dans l’après-midi, les participants se sont retrouvés en atelier, par faculté, pour échanger sur la détermination des crédits par unité d’enseignement ainsi que l’organisation des exposés magistraux, des travaux dirigés et des travaux pratiques. Cela leur a permis d’apprécier la manière dont les enseignements devront se donner dans le nouveau système (LMD) et de préciser l’application de ce système.

Ce séminaire de formation sur le système LMD à l’Université Catholique du Congo s’est poursuivi le samedi 17 mars pour la présentation de différents rapports des ateliers par faculté ainsi que le rapport final, suivi des discours protocolaires de clôture.

Thierry Lusanga et Stéphane Yuma,

Assistants et membres de l’équipe de rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *