Célébration de la fête de Saint Thomas d’Aquin à l’Université Catholique du Congo

dsc_0649
L’Université Catholique du Congo(UCC) a célébré, ce vendredi 02 mars 2018,  la fête de Saint Thomas d’Aquin, patron des universités et institutions catholiques. Cette célébration qui a toujours eu l’habitude d’être célébrée le 28 janvier de chaque année, a été marquée en cette année 2018 par quatre événements, à savoir la conférence, la célébration eucharistique, le cocktail, et la soirée d’éloquence.

La conférence organisée à cette occasion a été animée par l’Abbé Jean-Marie Khonde qui a abordé la question relative à l’implication des chrétiens dans la vie politique. En s’inspirant des œuvres pastorales et scientifiques de Saint Thomas d’Aquin, le conférencier a relevé le rôle que tout chrétien peut jouer au regard des problèmes de la société. Il s’agit, selon lui, de la matérialisation du rapport entre foi et science. Étant donné que la raison (la science) porte son regard critique sur les réalités sociales, les chrétiens, les hommes et les femmes de sciences, trouvent une place prépondérante pour réagir au sujet des problèmes auxquels la société est confrontée. C’est dans ce sens qu’il a expliqué le contexte dans lequel les chrétiens catholiques congolais organisent des marches pacifiques pour réclamer le respect de l’Accord de la Saint Sylvestre.

Par ailleurs, lors de l’eucharistique célébrée par S.E. Monseigneur Jean-Pierre Kwambamba, Evêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Kinshasa, les lectures tirées du livre de la sagesse et de l’évangile selon Saint Marc ont donné l’occasion à ce prince de l’Eglise de recommander aux membres de la communauté universitaire de contempler Saint Thomas d’Aquin comme un homme de science et de foi qui a beaucoup œuvré non seulement pour l’Eglise, famille de Dieu, mais également pour la société.dsc_0656

En outre, S.E. Monseigneur Jean-Pierre Kwambamba a recommandé que l’université Catholique du Congo soit considérée à la fois comme « atelier de la science », « lieu d’articulation de la science et de la foi au service de la société », et comme « lieu de la quête de Dieu ». Il a ainsi fait appel aux membres de de la communauté universitaire de l’UCC d’avoir confiance en Dieu et d’être une bonne terre pouvant produire du bon fruit, et d’imiter l’exemple du semeur afin de semer la parole de Dieu sur tous les plans de la vie sociale.

Le Recteur de l’UCC, le Professeur Abbé Léonard Santedi a, pour sa part, tenu à remercier S.E. Monseigneur Jean-Pierre Kwambamba pour sa sollicitude, son dévouement généreux à l’égard de cette Alma Mater, pour sa disponibilité à célébrer la messe à l’occasion de la Saint Thomas d’Aquin, et pour les paroles profondes adressées en ces trois lignes ci-dessus. Il a également promis de faire le nécessaire pour que ces dernières soient mises en pratique. Le Professeur Abbé Léonard Santedi a enfin souhaité à toute l’assemblée une bonne et sainte fête de Saint Thomas d’Aquin et a recommandé à tous de suivre l’exemple de ce grand homme pour concrétiser la « «lumen super flumen ».dsc_06452

Enfin, la suite de la célébration de la Saint Thomas d’Aquin a été marquée par un cocktail offert à tous ainsi que la soirée d’éloquence organisée conjointement par la faculté de Droit et celle des Sciences politiques de l’UCC.

Thierry Lusanga,

Assistant et membre du comité de rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *