Communications Sociales

La Faculté des communications sociales a pour but de former à la fois des professionnels de la communication, scientifiquement compétents, et des hommes sensibilisés, prêts à s’engager et à intégrer le message de l’Evangile dans la nouvelle culture créée par les moyens de communication moderne (…) avec de nouveaux langages, de nouvelles techniques et de nouveaux comportements (cf. Jean Paul II, Redemptoris missio, 37), pour identifier quels bénéfices et quels dangers cette culture pourrait présenter pour l’identité et les valeurs africaines.

Pour atteindre ses objectifs, la Faculté offre aux étudiants qui y fréquentent les cours, une formation théorique, pratique et humaine, au travers de ses riches enseignements, ses laboratoires et studios de professionnalisation, ses nombreux ateliers, séminaires et conférences ; une formation qui vise à faire réaliser à ses diplômés les tâches suivantes :

  1. a) en matière d’information
  • rassembler la documentation utile sur un sujet d’actualité,
  • et faire une analyse pertinente et objective des problèmes actuels.
  1. b) en matière d’animation :

– préparer et diriger efficacement une réunion,

– participer activement à la vie d’un groupe en y favorisant la participation des autres,

– œuvrer à l’édification des relations humaines.

  1. c) en matière des médias de masse :

– élaborer des messages efficaces pour différents groupes cibles,

– parler efficacement en public,

– servir d’attaché de presse et tenir un organe de presse,

– organiser et réaliser une émission de radio ou de télévision.

  1. d) en matière d’opinion publique :

– savoir apprécier la qualité d’un sondage,

– superviser la réalisation d’une enquête

  1. e) en matière de communication pastorale et d’évangélisation :

– exposer valablement les lignes générales de la doctrine chrétienne,

– porter un regard chrétien sur les événements d’actualité,

– exprimer le sens éthique et la symbolique chrétienne dans la transmission des connaissances religieuses.

L’étudiant de cette faculté doit développer l’honnêteté scientifique pour accéder au monde intérieur de l’autre, un esprit de synthèse capable de saisir l’essentiel d’un message, une culture générale nourrie par une bonne connaissance du milieu, un intérêt poussé pour les langues et les langages et une grande capacité d’adaptation.

Il devra aussi développer l’aptitude à vulgariser par les médias l’enseignement de l’Eglise, la capacité de mettre au point et de réaliser des programmes d’éducation populaire, ainsi que d’organiser des campagnes de sensibilisation à des actions de développement. Les études de base s’échelonnent sur cinq années, soit 3 années de graduat et 2 années de licence. Le programme de licence en Communications sociales peut être complété par celui de l’Agrégation de l’enseignement secondaire du degré supérieur (organisé par le Département d’Agrégation de l’enseignement secondaire du degré supérieur, qui fonctionne au sein de la Faculté de philosophie de l’UCC) qui habilite le licencié à enseigner dans les écoles secondaires.

            Au niveau du troisième cycle, les étudiants peuvent acquérir les grades de Diplômé d’Etudes Approfondies, de Docteur et d’Agrégé de l’enseignement supérieur en Communications sociales.

 

Les débouchés.

A la fin de sa formation, le diplômé en Communications Sociales pourra œuvrer dans les secteurs tels que l’information (analyste et interpréteur de la presse quotidienne et spécialisée, attaché de presse), les relations publiques (consultant en matière de politique de communication, concepteur des projets en matière de communication), le marketing (promotion des produits et des services), le secteur culturel (animateur, formateur et spécialiste en communication socioéducative), le secteur politique (conseiller, consultant des responsables politiques), le secteur de l’enseignement et de la recherche (enseigner au secondaire, à l’université et dans les instituts supérieurs, œuvrer dans un centre de recherche en communication).