UCC-Conférence thématique en Sciences de l’information et de la communication

whatsapp-image-2019-12-18-at-14-57-55La Faculté des Communications Sociales de l’Université Catholique du Congo a organisé en ce jeudi 12 Décembre 2019, sur le site de Mont-Ngafula, une conférence thématique en Sciences de l’information et de la communication sur le thème : « Ethique et moyen de communications sociales : clé pour comprendre la position du magistère catholique sur les questions sociales disputées ». Cette conférence a connu trois moments forts, notamment le mot de bienvenue du Doyen de Faculté, le Professeur Abbé Paul NZINGA, l’intervention du Professeur Ruphin  MIKA, et un moment d’échanges et débat.

Dans son mot d’ouverture, le Doyen de la Faculté des Communications Sociales a souhaité la bienvenue aux étudiants et fait un retour d’expérience des cours terminés pour concilier la théorie à la pratique. Il a ensuite fait une brève présentation du conférencier, à savoir le Professeur Ruphin Mika, prêtre de Saint Sulpice, théologien moraliste et membre de l’académie pontificale pour la vie.

L’intervention du Professeur Ruphin Mika a porté sur quatre points, à savoir les points référentiels, la méthodologie et épistémologie, les repères éthiques et  la planification familiale. Bien avant de développer ces points, il a tenu à souligner l’importance pour les étudiants qui sont supposés connaitre la position de l’Eglise sur les questions bioéthiques. Ce dernier a indiqué que si l’Eglise prend position sur un certain nombre des questions éthiques brulantes, c’est du fait qu’elle est considérée comme l’un des Etats membres des Nations-Unis et aussi comme experte en humanité. Pour y parvenir, il a indiqué que l’Eglise prend position en se fondant sur trois éléments, notamment les Saintes Ecritures (Bible), la Tradition (en référence aux anciens) et le Magistère (constitué du Concile, du Pape – quand  il s’exprime ex cathedra en matière de Foi et des Mœurs (et dans cette matière il ne peut pas se tromper, c’est l’infaillibilité), et mais également dans d’autres domaines – et les Conférences Episcopales et les Théologiens.

Comme Méthodologie, le Professeur Ruphin Mika a noté que l’Eglise recourt à la réflexion rationnelle avec l’analyse de l’apport des Sciences humaines, en mettant un accent particulier  sur la raison. Selon lui, cette méthode se veut systémique car tenant compte de la complexité des problèmes, une démarche utilisée depuis le Concile Œcuménique Vatican II.

  S’agissant des Repères ethniques, avant de signaler la prise de position de  l’Eglise dans presque tous les domaines de la vie tant politique que sociale, le conférencier a énuméré certaines questions comme celles de la planification familiale, l’éthique de la communication sociale, de la  PMA (procréation médicalement assisté) et la GPA (gestation pour autrui : mère porteuse). A propos de l’Ethique de la communication il y a quatre exigences que doivent observer les hommes des médias ainsi que les usagers des moyens des communications sociales. Il s’agit notamment du respect de la vérité et la dignité humaine, la formation d’une conscience droite quant à la collecte et à la diffusion de l’information, la promotion du bien commun et le  progrès de la société, ainsi que le sens de  l’esprit critique.

Concernant la planification familiale, le conférencier a noté qu’elle est un problème ambigu avant de dire que l’Eglise est d’accord avec elle mais contre le recours aux moyens aussi bien contraceptifs que contragestifs. Car, ces derniers mettent en danger la vie de la femme et celle de l’enfant. Ainsi, le Professeur Ruphin Mika a signalé que cette position de l’Eglise sur la planification familiale se trouve au n° 42 de Gaudium et Spes ainsi que dans Humanae Vitae. Ces méthodes sont à  la base d’un avortement ultra-précoce.

Avant de terminer cette conférence thématique en SIC, des échanges et débats fructueux ont marqué cette activité, permettant aux étudiants de la Faculté des Communications Sociales de l’Université Catholique du Congo d’aborder des questions spécifiques sur la problématique abordée par le conférencier.

Assistant Thierry Lusanga,

Point focal de la FCS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *